L'alternance mode d'emploi

L’alternance vous permet de découvrir un métier et d’apprendre un savoir-faire spécifique au sein de votre entreprise d’accueil. 

Ce dispositif de formation vous permet de mettre en application les compétences théoriques acquises au Campus Fonderie de l’Image en pratiquant en entreprise, accompagné-e de votre maître d’apprentissage qui vous encadre tout au long de votre formation. Vous pourrez ainsi acquérir de l’expérience et des compétences clés qui sont recherchées sur le marché du travail. La formation est prise en charge par l’OPCO de l’entreprise et l’alternance constitue un premier emploi fortement valorisé sur votre CV. Il existe deux types de contrats de travail : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Pourquoi faire le choix de l’alternance en tant qu’étudiant ? 
  • Pour bénéficier d’une formation gratuite, car financée par l’entreprise d’accueil, et rémunérée. L’apprenti-e est en effet considéré-e comme un-e salarié-e à part entière. 
  • Pour avoir une première expérience professionnelle, formatrice et fortement valorisable sur le CV.
  • Pour apprendre et mettre en pratique simultanément en partageant son temps de formation entre le Campus Fonderie de l’Image et l’entreprise d’accueil.
  • Pour progresser rapidement avec le soutien et les conseils d’un ou une maître d’apprentissage expérimenté-e qui saura transmettre son savoir-faire.

Campagne de recrutement 2022 :

Prolongation de l’aide exceptionnelle en faveur de l’apprentissage jusqu’au 31 décembre 2022.

> En savoir plus

19388676_1545928865438673_1275419553100406670_o
block-grey.png
dots-small.png

Le contrat d’apprentissage

Ce contrat permet de concilier travail en entreprise et formation théorique. Un tremplin professionnel unique pour les jeunes et l’occasion de transmettre son savoir pour le maître d’apprentissage.

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes âgé-es de 16 à 29 ans révolus (15 ans si le jeune a déjà suivi une classe de 3e). Il est toutefois possible de conclure un contrat d’apprentissage au-delà de 29 ans si l’étudiant-e est reconnu-e travailleur ou travailleuse handicapé-e, s’il ou elle a un projet de création ou de reprise d’entreprise ou si le contrat d’apprentissage fait suite à un contrat d’apprentissage précédent menant à un niveau de diplôme supérieur.

Le contrat d’apprentissage vous permet de préparer un projet professionnel et d’obtenir un diplôme ou un titre professionnel enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Le contrat d’apprentissage peut être conclu pour une durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI).

La durée du contrat est égale à la durée du cycle de formation préparant à la qualification qui fait l’objet du contrat.

Ce contrat comporte une période d’essai de 45 jours effectifs en entreprise. 

Le salaire dépend de l’âge et de la progression dans le cycle de formation. Il ne peut être inférieur à la base légale de rémunération d’un contrat d’apprentissage antérieur.

Âge Salaire de référence 1re année 2e année 3e année
Moins de 18 ans SMIC 27 % 39 % 55 %
de 18 à 20 ans SMIC 43 % 51 % 67 %
21 ans à 25 ans SMIC 53 %* 61 %* 78 %*
26 ans et plus SMIC 100 %* 100%* 100 %*

*A partir de 21 ans, rémunération calculée sur la base du salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage s’il est plus favorable.

Quels employeurs ?

  • Les entreprises relevant du secteur artisanal, commercial, industriel, ainsi que les employeurs du milieu associatif et des professions libérales.
  • Les employeurs du secteur public non industriel et commercial (fonctions publiques d’Etat, territoriale et hospitalière, ainsi que les établissements publics administratifs).

Le contrat d’apprentissage peut démarrer au plus tôt trois mois avant le démarrage de la formation au CFA et au plus tard 3 mois après.

Le Service Entreprise du Campus Fonderie de l’Image se tient à votre disposition pour vous conseiller et analyser avec vous vos besoins afin de proposer la filière de formation la mieux adaptée et les meilleurs profils.

Dans le cadre de ce contrat, l’entreprise est tenue de désigner un maître d’apprentissage. Sa mission est de suivre le parcours de l’apprenti-e au sein de l’entreprise et d’établir la liaison avec l’établissement de formation (CFA). Il ou elle peut être le ou la chef-fe d’entreprise ou un-e salarié-e :

  • Soit justifiant d’un titre professionnel ou d’un diplôme et d’une expérience professionnelle d’un an en lien avec la formation préparée par l’apprenti-e
  • Soit justifiant d’une expérience professionnelle de deux ans en lien avec la formation préparée par l’apprenti-e
  • Le maître d’apprentissage peut encadrer simultanément deux apprenti-es et un-e redoublant-e au maximum.

Le contrat de professionnalisation

Tout comme le contrat d’apprentissage, il permet de concilier travail en entreprise et formation théorique. 

Le contrat de professionnalisation s’adresse à des étudiant-es : âgé-es de 16 à 25 ans ; demandeurs et demandeuses d’emploi et âgé-es de 26 ans et plus ; bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), de l’allocation adulte handicapé (AAH) ou ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion (CUI)

Ce contrat vous permet d’obtenir une qualification soit : enregistrée au RNCP (diplôme ou titre) ; reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche ; ouvrant droit à un certificat de qualification professionnelle (CQP).

Le contrat de professionnalisation peut être conclu pour une durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI).

La durée du contrat est égale à la durée du cycle de formation préparant à la qualification qui fait l’objet du contrat.

Ce contrat comporte une période d’essai de 45 jours effectifs en entreprise. 

Dans le cadre de ce contrat, l’entreprise est tenue de désigner un tuteur. Sa mission est de suivre le parcours de l’alternant au sein de l’entreprise et d’établir la liaison avec l’établissement de formation (CFA). Il ou elle peut être le-la chef-fe d’entreprise ou un-e salarié-e :

  • Soit justifiant d’un titre professionnel ou d’un diplôme et d’une expérience professionnelle d’un an en lien avec la formation préparée par l’apprenti-e
  • Soit justifiant d’une expérience professionnelle de deux ans en lien avec la formation préparée par l’apprenti-e
  • Le tuteur peut encadrer simultanément deux apprenti-es et un-e redoublant-e au maximum.
Rémunération de 16 à 20 ans de 21 à 25 ans révolus 26 ans et plus
Sans Bac 55 % 
du SMIC
70 % 
du SMIC

85 %
de la rémunération minimale conventionnelle, sans pouvoir être inférieur au SMIC

Avec Bac 65 %
du SMIC
80 % 
du SMIC
85 %
de la rémunération minimale conventionnelle, sans pouvoir être inférieur au SMIC